Skip directly to content

Données sur l’innocuité

PRISTIQMD(succinate de desvenlafaxine)

Indications et usage clinique :

  • PRISTIQ est indiqué dans le traitement symptomatique du trouble dépressif majeur
  • PRISTIQ n’est pas indiqué chez les enfants de moins de 18 ans
  • L’efficacité à court terme de PRISTIQ a été démontrée par des essais contrôlés par placebo d’une durée allant jusqu’à 8 semaines
  • L’efficacité de PRISTIQ à maintenir la réponse au traitement antidépresseur jusqu’à 26 semaines a été démontrée dans un essai comparatif avec placebo mené auprès de patients qui avaient répondu à un traitement de 20 semaines administré en mode ouvert

Contre-indications :

  • Prise concomitante, ou au cours des 14 jours précédents, d’un inhibiteur de la monoamine-oxydase (IMAO)
  • Hypersensibilité au chlorhydrate de venlafaxine

Mises en garde et précautions les plus importantes :

  • Changements comportementaux et émotionnels, dont l’automutilation : Les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine (ISRS) ou d’autres antidépresseurs récents peuvent être associés à :
    • des changements comportementaux et émotionnels, y compris un risque accru d’idées et de comportements suicidaires
    • des manifestations indésirables sévères de type agitation, accompagnées d’automutilation ou de mal à autrui
    • des idées et des comportements suicidaires; un suivi clinique rigoureux est recommandé
  • Symptômes liés à l’arrêt du traitement : Ne pas cesser brusquement le traitement. On recommande de réduire graduellement la dose

Autres mises en garde et précautions pertinentes :

  • Administration concomitante avec la venlafaxine non recommandée
  • Réactions allergiques telles que : éruption cutanée, urticaire ou phénomène allergique apparenté
  • Risque de fracture associé au traitement par un ISRS ou un IRSN
  • Augmentations de la fréquence cardiaque et de la tension artérielle (mesure de la tension artérielle avant le traitement et régulièrement durant celui-ci)
  • Élévation du cholestérol et des triglycérides (dosage des lipides sériques à envisager durant le traitement)
  • Hyponatrémie ou syndrome de sécrétion inappropriée d’hormone antidiurétique (SIHAD) constatés durant un traitement par un IRSN ou un ISRS
  • Possibilité d’une occlusion gastro-intestinale
  • Saignements anormaux associés à la prise d’un IRSN ou d’un ISRS
  • Pneumopathie interstitielle et éosinophilie pulmonaire associées au traitement par la venlafaxine
  • Crises convulsives
  • Glaucome à angle étroit
  • Manie ou hypomanie
  • Réactions évoquant le syndrome sérotoninergique ou le syndrome malin des neuroleptiques

Pour de plus amples renseignements :

Veuillez consulter la monographie de produit en cliquant ici pour obtenir des renseignements importants sur la posologie, les effets indésirables et les interactions médicamenteuses.

PRISTIQ, M.D. de Wyeth LLC, Pfizer Canada inc., licencié