Skip directly to content

Données sur l’innocuité

INSPRAMD(éplérénone)

Indications et usage clinique :

INSPRA est indiqué comme adjuvant au traitement classique pour réduire le risque de mortalité cardiovasculaire et d’hospitalisation pour cause d’insuffisance cardiaque chez les patients qui présentent une insuffisance cardiaque systolique chronique de classe II de la NYHA et une dysfonction systolique ventriculaire gauche. Aucune réduction de la mortalité cardiovasculaire n’a été observée chez les patients de 75 ans et plus atteints d’insuffisance cardiaque systolique chronique de classe II de la NYHA et de dysfonction systolique ventriculaire gauche.

INSPRA est indiqué comme adjuvant au traitement classique pour réduire le risque de mortalité et d’hospitalisation pour cause d’insuffisance cardiaque après un infarctus du myocarde, chez les adultes dont l’état clinique est stable et qui présentent des signes d’insuffisance cardiaque et de dysfonction systolique ventriculaire gauche (fraction d’éjection ≤ 40 %). Aucune réduction de la mortalité n’a été observée chez les patients de 75 ans et plus présentant des signes d’insuffisance cardiaque et de dysfonction systolique ventriculaire gauche.

Contre-indications :

  • Hyperkaliémie d’importance clinique
  • Insuffisance hépatique grave (classe C de Child-Pugh)
  • Kaliémie > 5,0 mmol/L avant le traitement
  • Insuffisance rénale grave (taux de filtration glomérulaire estimé < 30 mL/min/1,73 m2)
  • Prise d’un diurétique d’épargne potassique, d’un supplément de potassium ou d’un inhibiteur puissant de l’isoenzyme CYP3A4

Mises en garde et précautions les plus importantes :

  • Hyperkaliémie : Il faut mesurer la kaliémie avant la mise en route du traitement, dans la semaine qui suit et un mois après la mise en route du traitement ou tout ajustement de la dose, et périodiquement par la suite.
  • Créatininémie : Inspra ne doit pas être administré aux patients ayant une créatininémie initiale > 221 µmol/L.
  • Enfants : L’emploi d’Inspra n’est pas recommandé chez les enfants.

Autres mises en garde et précautions pertinentes :

  • L’emploi d’Inspra n’est pas recommandé pendant l’allaitement.

Pour de plus amples renseignements :

Veuillez consulter la monographie de produit en cliquant ici pour obtenir des renseignements importants sur la posologie, les effets indésirables et les interactions médicamenteuses.

INSPRA, M.D. de Pfizer Caribe Limited, Pfizer Canada inc., licencié